1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 20:30
 

Le potager du roi LogoLe Potager du Roi a été construit entre 1678 et 1683 par Jean-Baptiste La Quintinie, à la demande de Louis XIV. Ouvert au public, il abrite l'École nationale supérieure de paysage. Classé monument historique et jardin remarquable, ses jardiniers perpétuent l'art de la taille et cultivent une grande diversité de fruits et légumes dans un jardin à la Française.

 

Toujours en activité. Autrefois réservé aux élites, le jardin est aujourd'hui ouvert à tous. Plus de 450 variétés fruitières sont représentées et on trouve entre 300 et 400 variétés de légumes, selon les années. Dressées en espalier contre les murs ou taillées en fuseau, soixante-deux formes évoquent les techniques utilisées dès le 17ème siècle pour diversifier la production et optimiser la qualité des fruits. Casquette sur la tête, Antoine Jacobsohn interrompt soudain la visite pour surveiller la croissance de pieds de figuiers dans la pépinière. Pour le responsable du potager, le jardin est « un idéal de culture en commun ». Il permet de « connaître et comprendre le passé pour mieux l'intégrer au présent ». On vient visiter un chef-d'œuvre historique et on repart avec une meilleure compréhension des enjeux agricoles et des manières de cultiver. Le Potager du Roi offre une leçon d'histoire dans un cabinet de curiosités en plein air. Aux pieds de la statue de La Quintinie, on cultive des légumes anciens ou venus d'ailleurs, fidèle à l'esprit du jardinier du roi, toujours en quête de nouveauté. Des plantes aromatiques venues du Japon commencent à sortir de terre tandis que la mandragore côtoie des oignons rocamboles qui agitent leurs bulbes comme des grelots. Les jardiniers y prennent beaucoup de plaisir à faire découvrir au public « ces saveurs parfois oubliées ou méconnues » et s'amuse en observant le visage surpris du curieux qui ose goûter une feuille de menthe-coq, plante aromatique au goût amer très prononcé. Le visiteur quitte le Potager du Roi le palais encore tout imprégné de saveurs, avec l'impression d'avoir pénétré, le temps d'une visite, dans un laboratoire de création.

 

Le potager du roi Photo 

Carottes, asperges, rhubarbe, plantes aromatiques et fleurs comestibles ... en quelques heures seulement, tout a disparu du petit étal installé dans la boutique-librairie. Trois fois par semaine, on vend la production du Potager du Roi aux habitants de Versailles. Certains connaisseurs font même le trajet de Paris. Autour des épinards et des fleurs de ciboulette, le personnel partage ses recettes et explique les conditions de production de ces fruits et légumes de saison. « Notre travail, c'est de conserver le patrimoine mais aussi de le transmettre ». Un patrimoine culturel et gustatif vieux de quatre siècles.

 

C’est ici qu’en 1678, sur un terrain marécageux de neuf hectares surnommé « l'étang puant », Jean-Baptiste de La Quintinie, avocat reconverti dans le jardinage, bâtit un jardin potager pour garnir la table du roi Louis XIV. Les  grands travaux du château de Versailles ont commencé quelques années plus tôt et le Potager du Roi va devenir un lieu de production mais aussi un jardin d'agrément et de curiosité. Les aristocrates venaient y flâner parmi les 5 000 arbres fruitiers venus du Monde entier.

 

 

 
 
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 20:20
 

http://idata.over-blog.com/5/28/28/37/Mistinguett-Logo.JPG

 
 

Après « Les 10 Commandements », « Le Roi Soleil », « Mozart, l’Opéra rock » et « 1789, les Amants de la Bastille », Albert Cohen présente son nouveau spectacle musical « Mistinguett, Reine des Années Folles » au Casino de Paris à partir du 18 Septembre, puis en tournée dans toute la France.

 
 
 
 

MISTINGUETT. Reine des Années Folles et du Music-Hall ! Elle a été la première à porter des plumes et des aigrettes, à descendre un grand escalier. Ne vivant que pour la scène, elle transforme chaque instant de son quotidien en un spectacle. Perfectionniste à l’extrême, capable de répéter jusqu’à l’épuisement de sa troupe, elle sait, mieux que personne, sentir l’air de son temps, et affiche un sens de la promotion hors du commun. Un personnage résolument moderne.

 

LE SPECTACLE. Une trentaine d’artistes sur scène nous raconteront la création du premier Show Music-Hall de l’histoire, qui a inspiré Broadway. C’est à ce voyage que nous souhaitons inviter le spectateur, l’envie de partager avec lui l’extraordinaire aventure humaine que Miss et sa troupe vont vivre sur scène, jusqu’à l’aboutissement : l’ouverture du rideau sur la revue qui marquera toute l’histoire du Music-Hall.

 

LES ANNÉES FOLLES. Eblouissantes, talentueuses, insolentes, les années 1920 sont une page exceptionnelle de notre histoire. Pour décrire l’effervescence qui s’empare alors de la capitale, un mot s’est imposé dès les années 1920 : la Folie. Les années folles sont une parenthèse de liberté, un moment magique entre deux guerres mondiales, 10 petites années mais 10 années d’une intensité inouïe.

 

LA MUSIQUE. De la nostalgie de quelques chansons d’époque « revisitées » à l’énergie débridée des compositions originales, la musique du spectacle, intense, émotionnelle et swing nous transportera dans cette ambiance de fête et de liberté retrouvée.

 
 

http://idata.over-blog.com/5/28/28/37/Mistinguett-Bandeau.jpg

 
 
 
 
 
 
 

1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 20:10
 
Guignol
et le Petit Chaperon Rouge
 
Par La Compagnie des Petits Bouffons de Paris
 
 
 
Petit Chaperon rouge se rend chez sa mèregrand, pour lui apporter une galette, un petit pot de beurre et… une bouteille de champagne.
 
Guignol, inquiet de la savoir seule dans la forêt, décide de partir à sa recherche.
 
Trop tard ! Chemin faisant, le Petit Chaperon rouge croise un loup, heureusement plus bête que méchant, et grand amateur de tango !
 
Mais notre gentille et espiègle amie l’a vite démasqué et celui-ci va bientôt regretter de l’avoir rencontrée.
 
Le grand méchant loup parviendra-t-il à ses «faims» ?
 
Une version revisitée et jubilatoire du conte de Perrault…
 
 
Un spectacle de la Compagnie des Petits bouffons de Paris, spécialistes de la tradition de Guignol en France, en charge du plus ancien Guignol de Paris : le Guignol historique des Buttes-Chaumont.
 
 
 
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 20:00
 
 
Opus Cœur, une pièce d’ Israël Horovitz
 
Adaptation d’Attica Guedj et Sephan Meldegg
Mise en scène de Caroline Darnay
 
Avec Jean-Claude Bouillon et Nathalie Newman,
et les les voix off d’Alain Lawrence et Alexis Moncorgé
 
 
 
 
 
Brackish, musicologue et professeur de littérature, n’a plus beaucoup de temps à vivre. Misanthrope, il est contraint d’avoir recours à une aide à domicile. Il a choisi Kathleen Hogan, quadragénaire récemment veuve.
 
On découvre peu à peu qu’ils ont une histoire commune et que le vieux professeur a eu sa part de responsabilité dans les malheurs de cette femme blessée par la vie.
 

La revanche des sentiments. Seules la musique et la détestation des humains font encore battre le cœur malade du professeur Brackish. L'employée de maison recrutée par annonce va-t-elle résister ?

 
 
 
 
Jean-Claude Bouillon campe un professeur rendu humain par la vieillesse et la surdité mais qui peut redevenir de temps à autre l’être hautain, sûr de sa supériorité intellectuelle, qu’il a sans doute été. Nathalie Newman lui donne la réplique avec fougue et générosité. Un poste de radio bloqué sur une station musicale classique et les péroraisons de son speaker ponctuent les saynètes de Opus coeur, et rappellent combien la musique a rythmé la vie de l’un et déréglé l’existence de l’autre.
 
La mise en scène de Caroline Darnay s’attache à rendre fort le cheminement de l’un vers l’autre, à faire comprendre que s’il est trop tard pour que les corps se rapprochent, les âmes, elles, se sont rapprochées presque jusqu’à la fusion. Froggy’s Delight
 
 
Un drame plein d’humanité et de tendresse que la performance inouïe des comédiens rend particulièrement émouvant.
 
 
 
 
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:50
 

Les Cimetières Parisiens

 

Ils font partie du patrimoine de la ville. Souvent anciens, ils sont très bien entretenus, fleuris et arborés par la ville. Ils accueillent chaque année plusieurs millions de visiteurs, de nombreux promeneurs et touristes appréciant leur calme, leurs richesses naturelles et artistiques, ou venant se recueillir sur la tombe des célébrités et personnalités qui y sont inhumées, témoignage de la vie culturelle de la capitale. Lieux de promenade et de méditation, Paris compte 14 cimetières intra-muros qui possèdent chacun leur particularité. Ils abritent de nombreuses sépultures présentant un intérêt culturel, historique, artistique ou architectural.

 

 

Le Cimetière de Passy

   

On y accède par une porte monumentale édifiée par l’architecte René Berger dans les années 30. Il fut également l’auteur de l’élégante rotonde de la salle d’accueil, unique en son genre à Paris, et dont la corniche, due au ciseau du sculpteur Janthial, ornée de trois bas-reliefs, représente l’homme confronté à la mort aux trois âges de la vie. Le cimetière actuel remplace l'ancien cimetière communal de Passy qui s'étendait le long des numéros impairs de la rue Lekain, jusqu'à sa fermeture en 1802. Sa surface actuelle est le fruit d'agrandissements successifs. Il fut officiellement ouvert en 1820, bien qu’il ait été utilisé avant cette date comme l’attestent les registres. Il fut intégré à Paris lors de l’annexion de la commune de Passy en 1860.

 

Passy cimetière

 

« Petit mais bien fréquenté », telle pourrait être la description du cimetière de Passy qui, de toutes les nécropoles parisiennes, possède sans aucun doute la plus forte proportion de personnalités au mètre carré.

 

Ici, parmi les 2 600 tombes toutes plus ou moins monumentales et les 290 arbres de 15 essences différentes, de nombreux artistes voisinent avec les grands noms de l'aristocratie, de la finance, de l'industrie et de la politique.

 

Le cimetière de Passy est à l’image du quartier : propre, élégant et bourgeois.

 

Beaucoup moins visité que la célèbre nécropole du Père Lachaise, il recèle pourtant lui aussi d’un grand nombre de célébrités (concernant le rapport superficie / personnalités inhumées, il arrive en tête).

 

De par sa localisation, il est devenu au fil du temps le cimetière d’élection des grandes familles bourgeoises et des officiers militaires. Le monde ouvrier, celui des quartiers populaires, en est quasiment absent.

 

Comme les autres cimetières de la capitale, il possède des monuments permettant de dresser le panorama artistique des 19ème et 20ème siècles.

 
 
 
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:40
 
Spectacles RGR présente
 
 
TZARS, L’AME SLAVE
 
Le nouveau grand spectacle folklorique avec
Dimitri, Grand Violon Tzigane & Les Ballets Diasporas
 
 
Les Ballets Diasporas sont nés de la volonté d’’Armen Chiloyan de rassembler dans TZARS une trentaine d’artistes talentueux d’Europe de l’Est pour un grand spectacle de caractère à la découverte de l’Âme Slave.
 
En demandant au violoniste Dimitri de participer à cette grande fresque envoutante vous découvrirez le véritable sens de ce que l’on nomme « l’Âme Slave ». Un programme exaltant où la fougue des danseurs aux acrobaties spectaculaires alterne avec la grâce et l’élégance des danseuses accompagnées en direct.
 
 
Dimitri et son violon tzigane interprétera les plus grands airs du répertoire. Les nuits de Moscou / Le temps des fleurs / Czardas de Monti / L’alouette / Danses Hongroises de Brahms / Rhapsodie de Franz Litz / Les Yeux noirs / Kalinka, etc. ...
 
Au cours du superbe spectacle TZARS les artistes des Ballets Diasporas franchiront les frontières de Russie, d’Arménie, de Hongrie, de Roumanie, de Moldavie et du Caucase dans un esprit d’échange de cultures. Chacun des pays de l’Est visité vous dévoilera son Âme et vous fascinera.
 
DANSE RUSSE du KHOROVOD. Un ballet évoquant les grands espaces sibériens où les danseuses semblent évoluer sur la glace. Une chorégraphie envoutante où chaque geste est d’une grande délicatesse.
 
DANSE TZIGANE de ROUMANIE. Des larmes d’émotion et des cris de joie caractérisent ce tableau coloré aux accents tziganes tel un hymne à la liberté entre les peuples.
 
DANSE MOLDAVE. Avec ses rythmes balkaniques de Doïna/Hora/Sirba c’est toute la chaleur et la générosité du peuple de Moldavie qui se retrouvent dans cette danse joyeuse.
 
DANSE KLEZMER (Mariage YIDDISH). Popularisé et médiatisé par Yvan REBROV dans « Le Violon sur le Toit ». Vous êtes les invités d’honneur de ce grand mariage. MAZELTOV !
 
DANSE OSSETE. L’invasion par les Huns puis par les Mongoles a forgé le caractère des habitants d’OSSETIE ainsi en témoigne ce ballet où les sabres et les couteaux s’enchevêtrent sous les rythmes envoûtants.
 
Les POUPEES MARIONNETTES & le DUO COMIQUE de BIELORUSSIE. Des attractions stupéfiantes et humoristiques.
 
DANSE DES MONTAGNARDS du CAUCASE. Le Caucase délimité par la mer Noire et la mer Caspienne possède les plus hautes montagnes d’Europe
et les danses y rythment les événements de la vie quotidienne. Voici une danse montagnarde à caractère guerrier caractérisé par ses sauts et ses mouvements sur les pointes.
 
DANSE DES MARINS du POTEMKINE. C’est toute l’épopée du cuirassé Potemkine et de la révolte des marins qui a inspiré le grand chorégraphe Igor Moïsseïev que vous revivrez en admirant les exploits acrobatiques des danseurs.
 
DANSE DES FILEUSES ARMENIENNES. De nombreuses danses racontent la vie des moissonneurs, des pêcheurs, des vendangeurs, des fileuses, des bergers, des lavandières … Les jeunes filles expriment avec grâce ces événements de la vie de tous les jours.
 
DANSE UKRAINIENNE (GOPAK). Véritable feu d’artifice où les danseurs et danseuses rivalisent de prouesses et de charme. Des compositeurs russes comme Tchaïkovski, Moussorgski ont utilisé cette danse dans leurs œuvres offrant ainsi au public un bouquet final époustouflant.
 
Les BALLETS DIASPORAS, son Orchestre et le virtuose violoniste DIMITRI SAMAROV sont les TZARS de ce grand spectacle de Caractère !
 
 
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:30
 
Louviers, cité drapière
 

 

L’Eure qui coule à Louviers, a façonné la ville. L’industrie textile prestigieuse y a laissé son empreinte : manufactures, lavoirs, moulins, nombreux bras de rivières … Sans compter les monuments lovériens surprenants comme l’église Notre-Dame flamboyante colorée comme au 16èmesiècle, son cloître des Pénitents bâti sur l’eau (unique en Europe !), ses rues pavées médiévales, son musée et ses expositions temporaires de renom.
 
 
Admirez les quartiers pittoresques et le style gothique flamboyant des bâtisses religieuses : promenez-vous le long du cloître des Pénitents, le seul en Europe construit sur l’eau ou encore dans les ruelles pavées qui abritèrent jadis des ateliers de tanneurs et tisseurs. Passez la Maison du Parlement et offrez-vous un moment de détente dans les jardins de l’hôtel de ville, qui abritent toujours un kiosque à musique datant du 20ème siècle.
 
La rivière y a forgé un paysage unique et une cité drapière de renom international. Vous y admirerez les quartiers des tanneurs et des tisseurs, l’unique cloître bâti sur l’eau en Europe ou encore l’église Notre-Dame de style gothique flamboyant.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une serre tropicale dédiée à la découverte et à la sauvegarde de la Biodiversité !
 
La serre zoologique BIOTROPICA vous invite au cœur de la forêt tropicale dans un environnement couvert, offrant de vivre une expérience unique en découvrant, au fil de parcours extérieurs et intérieurs ; les territoires de plus de 1 000 animaux. Il y en a pour tous les sens !
 
 
Aux cris des tamarins se mêlent les chants des dendrobates, ces amphibiens aux couleurs éclatantes. Du bout des doigts, le visiteur approche et nourrit les perroquets loriquets et les loutres facétieuses viennent jouer avec lui. Les plantes tropicales répandent leurs fleurs et leurs effluves au fur et à mesure des saisons et floraisons. La « terre des couleurs » présente la diversité étonnante de couleurs dans le monde animal, le rouge de l’ibis, le bleu du pigeon couronné … Au détour d’un bassin, vous découvrirez l’un des plus nobles prédateurs : l’alligator. En 2014, le parcours extérieur s’agrandit afin d’accueillir comme il se doit les petits pandas roux et les loutres naines d’Asie.
 
La première partie de la visite se fait sous une serre tropicale de 6 000m² peuplée d’animaux choisis pour leur rôle charnière et emblématique dans l’évolution, pour la conservation ou encore l’équilibre biologique, mais également pour leur pouvoir attractif auprès du public. Le choix des plantes symbolise là aussi l’attachement de Biotropica à la préservation des espèces et à la sensibilisation du public. Ainsi, immergé dans l’ambiance tropicale de la serre, au gré d’une végétation luxuriante et sous l’œil attentif de nos animaux, le visiteur découvre différents territoires aux thématiques propres mais complémentaires.
 
 
 
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:20
 

http://idata.over-blog.com/5/28/28/37/Bollywood-Affiche.jpg

 
 

Voyagez au cœur de l’Inde pour y découvrir

la plus grande histoire d’amour jamais racontée

 

Tous les ingrédients de « Bollywood » sont réunis :

l’extravagance, l’évasion et la romance.

 

Cette production est une fusion entre l’Orient et l’Occident,

qui allie les pas de danse classiques avec des déhanchés modernes extrêmement sexy,

les turbans et soies traditionnels et une musique aux pulsations modernes

jouée sur les plus beaux instruments de musique classique indienne.

 

« Comme le piquant d’un piment, ces scènes de danse nous submergent par leur énergie,

leur rythme endiablé et un caléidoscope de costumes qui brillent de mille feux. » - The Guardian, UK

 
 
 
 

Bollywood Express. Au-delà du voyage, une véritable histoire d'amour ...

 

L'histoire de Bollywood Express est un voyage merveilleux, celui de Varsha, une journaliste travailleuse d'origine indienne qui vit en Europe. Varsha n'est jamais allée en Inde et est envoyée à Mumbai pour écrire un article sur le cinéma Bollywoodien et y découvrir « La plus grande histoire d'amour indienne jamais racontée. ».

 

Son arrivée à Mumbai est une explosion des sens. Les sites, les bruits, les contrastes, les contradictions et les complications la submergent.

 

Après avoir visité les décors d'un film Bollywoodien et s'être familiarisée avec la Film City Dream Factory, Varsha se promène dans les rues de Mumbai et découvre la frénésie des rituels de Ganesh au cours desquels son portable est volé par un chapardeur des bidonvilles.

 

Un bel inconnu vient à son secours et lui promet de lui montrer l'Inde authentique. Alors commence un voyage dans l'un des trains romantiques indiens à travers des paysages exotiques, des festivals, des temples et palais jusqu'au majestueux Taj Mahal, un monument dédié à l'amour.

 

Le bel inconnu est en fait un prince incognito et la fameuse grande histoire d'amour qu'elle recherchait s'avère être la sienne ...

 

Féérie et réalisme, tradition et modernité tissent ce spectacle flamboyant. Des sentiments puissants se chorégraphient et se chantent sur des mélodies envoûtantes, le suspense épouse des refrains entêtants. Des vidéos vous emmèneront de la Mecque du cinéma au désert du Rajasthan.

 

Glamour et amour, toujours pour une comédie musicale passionnément romantique et follement épique.

 

Bollywood Express est une « comédie musicale romantique » passionnante venue tout droit de Mumbai, la métropole du cinéma indien.

 

La magie du Bollywood sur scène dirigée et chorégraphiée par une équipe de grandes pointures de la scène Bollywoodienne, gagnantes de nombreux prix.

 

Appréciez les couleurs chatoyantes et l’enchantement dans cette tranche étincelante de romance.

 

Pour la première fois dans l’histoire musicale du Bollywood, la production mélange musique, danse et cinéma où figure la chanson du film oscarisé « SlumDog Millionaire ». Avec une troupe de trente danseurs, la crème des talents du film indien, 2 000 costumes scintillants et des décors somptueux.  

 
 
http://idata.over-blog.com/5/28/28/37/Bollywood-Photo.jpg
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 19:10
 
 
 

Situé en plein cœur de Paris, dans le jardin des Tuileries, le Musée de l'Orangerie présente deux collections emblématiques de la création artistique du début du 20ème : Les Nymphéas de Claude Monet et la Collection Walter-Guillaume.

 

Rouvert en 2006 après rénovation, le musée offre au visiteur une découverte poétique et artistique de ces ensembles prestigieux, mondialement connus.

 

L e s   N y m p h é a s

 

Réalisation à la fois monumentale et intime, Les Nymphéas sont l'expression et l'aboutissement de la pensée artistique de Claude Monet. Projet fou d'un peintre qui voulait explorer toutes les variations de la lumière dans son jardin de Giverny, Les Nymphéas se déploient dans deux salles ovales et invitent le visiteur à une contemplation sans fin.

 

Au lendemain de la Grande-Guerre, Monet souhaitait que son œuvre puisse prendre cette dimension à la fois esthétique et poétique et offrir ainsi aux Parisiens une vision de son approche impressionniste de la peinture et un lieu de paix et  de méditation. Présentés au public en 1927, un an après la mort de l'artiste, Les Nymphéas se heurtèrent aux nouveaux courants artistiques et restèrent longtemps dans l'ombre des avantgardes. Il faudra attendre les années 1950 pour qu'ils retrouvent un public depuis lors toujours plus nombreux.

 

L a   C o l l e c t i o n   W a l t e r - G u i l l a u m e

 

Projet intellectuel du marchand Paul Guillaume et de son épouse Domenica, la Collection Walter-Guillaume est un ensemble unique qui illustre la création des premières décennies du 20ème siècle.

 

Erudit, marchand, mais aussi spécialiste de l'art africain, Paul Guillaume est une figure des milieux artistiques et littéraires du Paris des années 1920 dont il se veut le témoin et le mécène. Ami d'Apollinaire et de Max Jacob, il soutient Picasso, Soutine, Derain ou Marie Laurencin tout en s'intéressant à leurs prédécesseurs, notamment Renoir et Cézanne. Paul Guillaume meurt en 1934 sans avoir eu le temps de réaliser son projet de musée d'art moderne. Complétée et modifiée par son épouse, sa collection se recentre autour d'œuvres représentatives du classicisme moderne et de l'impressionnisme avant d'être cédée à l'Etat en 1960.

 

U n   m u s é e   u n i q u e

 

Le musée bénéficie de plusieurs atouts : son échelle qui en fait un lieu de visite à taille humaine, avec une dimension intime, et ses collections qui permettent de découvrir des chefs d'œuvre de l'histoire de l'art. L'histoire de la constitution de ces collections en fait aussi un lieu à part qui permet de développer des thématiques pluri-disciplinaires. En effet, le musée de l'Orangerie n'a pas été constitué dans une perspective historique et didactique. Il est l'écrin de deux projets intellectuels et artistiques singuliers. En ce sens, il se démarque fortement d'autres musées de Beaux-Arts. Deux dimensions se dégagent des collections : l'une méditative autour des Nymphéas ; l'autre plus intellectuelle autour de la Collection Walter-Guillaume.

 

Expérience esthétique à part entière, la visite du musée conjugue collections prestigieuses, poésie et contemplation.

 
 
 
 
 

Présentation Du Site

  • : Site SORTIES POUR TOUS Montesson Le Vésinet Chatou Sartrouville ...
  • Site SORTIES POUR TOUS Montesson Le Vésinet Chatou Sartrouville ...
  • : "SORTIES POUR TOUS" est une association de la loi de 1901 dont le but est d'organiser, à des tarifs négociés de groupe, des sorties diverses et distrayantes dans une ambiance de convivialité.
  • Contact

Historique Des MAJ

Dernière Mise A Jour du Site le : Lundi 10 Janvier 2022

Rechercher Sur Le Site

Nous Ecrire / Adhérer

Pour écrire à l’Association OU réserver une sortie, cliquer ICI, puis indiquer vos noms, prénoms et e-mail.

 

Pour adhérer à l’Association, chèque d’adhésion, 2 enveloppes timbrées, … détail.

Eliane / Création

Eliane a créé l'Association, il y a une vingtaine d'années, par hasard ... Au départ, un groupe de copines, devenu de plus en plus grand, ... de bouches à oreilles, de sorties en sorties, l'Association s'est développée ... Suite ...