1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 08:00
 

MAI 2016   - Petit Voyage Ville Europe -   LONDRES

 

→ Week-end Prolongé « Londres » - 4 jours / 3 nuits - Visites & Liberté

 
 

 
 

* Base : Eurostar / Hôtel Centre / Repas / Visites / Transports

4 journées « pleines » (départ matinal / retour tardif) :

- train aller, matin arrivée pour 8H30 / 9H (départ de Paris 7H15),

- train retour, soir départ à 19H (arrivée Paris 22H20),

hôtel centre ville 4****, en zone 1/2,

- tous les repas (3 plats thé/café), sauf déjeuner J4 libre,

- transports en car et pass « M° / Bus ».

 

Visites programmées :

Voir l'essentiel dans le programme de base :

Tour de ville en arrivant, 1ère découverte des principaux sites,

Parlement,

Tour de Londres,

Croisière Tamise, en fin d'après-midi,

Journée Châteaux (Windsor et Hampton), 3ème jour en dehors de la ville, excursion journée complète (car, repas, visites guidées),

Kensington Palace.

 

Temps libres pour découverte plus personnelle des nombreux quartiers typiques et emblématiques de la capitale du Royaume-Uni.

 

→ Planning prévu :

- J1, arrivée, Tour de Ville, déjeuner, visite Parlement, hôtel, temps-libre, dîner,

- J2, visite Tour de Londres, déjeuner, après-midi libre, Croisière Tamise, dîner,

- J3, journée excursion Châteaux avec déjeuner, dîner,

- J4, visite de Kensington Palace, déjeuner et après-midi libre, transfert hôtel/gare, retour.

 
 

 
 
 
 
 
 
 

Londres et Le Royaume-Uni . Fief du thé, de la Reine, du mauvais temps et des Fish and Chips  ... les stéréotypes abondent pour qualifier cette nation insulaire. Découvrir sa royale capitale et être pris par le tourbillon d'une ville parmi les plus de cosmopolites au monde ! Une destination majestueuse pleine de charme et de dynamisme ...

Londres possède un riche patrimoine artistique et historique. Elle abrite de nombreux palais et monuments et un vaste ensemble de musées et galeries fascinants comme en témoignent le Musée Britannique et le Musée National Britannique d'Art Moderne, usine reconvertie en musée d'avant-garde ...

Londres est une vraie fashionista. Dans la mode et dans l'art, elle est toujours sur le devant de la scène. L'ambiance cosmopolite lui donne un air de Babylone des temps modernes, et les rencontres fourmillent dans les milliers de bars et pubs. Les monuments royaux, le tea time et le théâtre dans la lignée de Shakespeare côtoient les gratte-ciel et les banques de La City, troisième place financière du monde.

Aussi moderne que traditionnelle, Londres est un vrai paradoxe, là est la clé de son succès !

 

Big Ben est votre hôte d'accueil. Encastrée dans la « clock tower » (tour de l'horloge) du superbe Palais de Westminster, siège du Parlement , l'horloge de 16 tonnes flatte votre arrivée d'un coup de carillon amical. La Tour de Londres, l'un des monuments les plus célèbres au monde vous offre ses 900 ans d'histoire en tant que palais royal, prison et site d'exécution, arsenal, gardienne des joyaux et zoo ! Enjambant la Tamise , le pont levant Tower Bridge est l'autre symbole de Londres. Du haut de sa passerelle, la ville vous livre ses plus beaux atours, à moins que vous ne préfériez tournoyer sur la London Eye, LA Grande Roue de Londres.

C'est à Buckingham Palace que les rois et reines anglais se sont établis et que l'histoire s'écrit. La légende de la princesse Lady Di s'y est forgée. La relève de la garde attire toujours autant la foule. Et c'est au Palais de Kensington que d'autres membres illustres de la famille royale ont résidé, et que grandissent, puis vivent, les héritiers. Les princes William et Harry y ont vécu avec Lady Diana, et y habitent maintenant, avec Lady Kate, le prince Georges et la princesse Charlotte ...

Promenez-vous à Hyde Park, le poumon vert de la capitale. Une balade en barque sur la rivière Serpentine fera fondre votre moitié à coup sûr. Et si le démon de la mode londonienne vous assaille ? Piccadilly Circus & Mayfair exorcisent vos envies de magasins et boutiques. Prenez un cab, l'un des fameux taxis, et direction Knights Bridge, et son Célèbre Harrods, temple du shopping londonien .

Bien élévée et distinguée, rebelle et survoltée, il faut visiter Londres face A et B, un style unique et bigarré ...

 

 

LA RELEVE DE LA GARDE : THE QUEEN'S LIFE GUARD

La relève de la garde, comme son nom l'indique, consiste à renouveler la garde en faction devant le palais. La garde de la reine consiste en fait en deux detachements : le détachement du palais de Buckingham, chargé de garder le palais du même nom, et le détachement du palais de Saint-James, chargé de garder ce dernier. Tous les gardes qui participent à cette cérémonie, mise en musique, sont habillés de la tunique rouge traditionnelle et coiffes du célèbre chapeau en peau d'ours. La cérémonie a lieu tous les jours à 10h et à 11h le dimanche. Horse Guards. Attention, cette cérémonie peut-être annulée certains jours pour cause de mauvais temps ou en cas d'autres parades.

 

LE PARLEMENT

Partez à la découverte des 1 000 ans d'histoire qui ont façonné la Grande-Bretagne, en visitant le Parlement, l'un des monuments les plus emblématiques, témoin de couronnements, de procès et de réunions politiques. Le tour du site inclut la Maison des Lords, la Chambre des Communes, la salle où se change la Reine avant les cérémonies et la galerie royale. Vous passerez aussi par l'entrée des membres du Parlement et visiterez la grande salle, Westminster Hall, partie la plus ancienne de cet édifice. Vous serez aux pieds de la célèbre Tour Elizabeth, tour horloge, plus couramment surnommée « Big Ben » du nom de la grande cloche de 13,5 tonnes qu'elle abrite.

 

LA TOUR DE LONDRES

La plus belle forteresse médiévale de Grande Bretagne , construite à l'origine par Guillaume le Conquérant, a servi à la fois de palais royal, de prison et de places d'exécution. Elle a aussi logé la ménagerie royale, des armures et abrite toujours les fameux Joyaux de la Couronne. La Tour de Londres permet d'avoir un aperçu de certaines traditions royales, comme le rituel quotidien qui consiste à donner à manger aux corbeaux et les Yeomen Warders, connus sous le nom de Beefeaters, vêtus de leur livrée rouge et noire. Levez les yeux pour contempler la Tour Blanche et traversez à pas de velours la chambre à coucher médiévale du roi.

 

KENSINGTON : RESIDENCE ROYALE

Le palais de Kensington a été la résidence de nombreux membres illustres de la famille royale, parmi eux la reine Victoria et la princesse Margaret, et la dernière demeure de Lady Diana, princesse de Galles. C'est aussi, maintenant, la résidence londonienne officielle du duc et de la duchesse de Cambridge (Prince William et Lady Catherine), et du Prince Harry. Explorez les magnifiques appartements d'Etat et découvrez-y ses superbes expositions (présentation des robes de la princesse Diana, vie de la Reine Victoria, ...). Puis profitez également des jardins et de la terrasse de ce palais royal historique lors de votre visite. Kensington Palace a été la résidence londonienne royale au 18ème siècle , avant Buckingham Palace. On peut encore y voir les appartements de la reine Victoria tels qu'ils étaient décorés et meublés au 19ème siècle.

 

LA TAMISE

Croisière très populaire et agréable entre Tower et Westminster pour découvrir les sites situés au bord du célèbre fleuve traversant la ville : les Maisons du Parlement, Big Ben, Saint-Paul, la Tour de Londres, Tower Bridge, ... La Tamise coule au centre de Londres et sert de cadre exceptionnel aux nombreuses attractions touristiques majeures. Ce fleuve de 2 000 ans d'âge a été le témoin de l'histoire de Londres, et est une source d'inspiration constante pour les artistes, musiciens et écrivains.

 

CHATEAU DE WINDSOR & HAMPTON COURT PALACE

Dans le beau paysage de Berkshire, on trouve la ville élégante de Windsor et son château , construit il y a 900 ans pour Guillaume le Conquérant. Le château de Windsor est le plus vieux et le plus de grand château-fort à être habité au monde. Demeure et forteresse royales depuis plus de neuf siècles, il continue toujours aujourd'hui de remplir ses fonctions de palais. Explorez les magnifiques appartements d'Etat, décorés de quelques-unes des plus belles oeuvres d'art appartenant à la collection royale. Admirez la maison de poupées de la reine Mary, appréciez l'exposition spéciale dans la galerie de dessins et visitez la magnifique chapelle de Saint-Georges. Les Appartements Officiels, qui renferment certains des plus beaux tableaux, intérieurs et échantillons d'œuvre d'art et d'armure du monde, sont ouverts au publics dans la limite des obligations royales.

La région sud de Surrey, au magnifique palais Tudor et baroque de Hampton Court Palace. Découvrez la magnificence de la résidence royale favorite d'Henri VIII. Plongez-vous dans le cadre exceptionnel de Base Court et émerveillez-vous devant la splendeur des appartements d'apparat. Laissez-vous caresser les papilles dans les vastes cuisines, promenez-vous dans le parc enchanteur de 25 hectares aux superbes jardins d'agrément de différents styles, perdez-vous dans le fameux Privy Garden, le célèbre labyrinthe, et appréciez toute la beauté de l'un des plus grands palais à exister au monde.

 

QUARTIERS, RUES & COMMERCES CELEBRES

Partez à pieds visiter les différents quartiers de Londres, arpenter ses rues les plus emblématiques et rentrer dans ses célèbres magasins.

WESTMINSTER. Le quartier clé : Big Ben, Le Parlement, l'Abbaye ... Centre du pouvoir politique et religieux depuis mille ans !

SOUTHWARK. De Chaucer à Tate Modern, en passant par Shakespeare et Dickens, ce quartier culturel autrefois mal famé est toujours vivant et populaire.

SAINT JAMES. Construit par un conte, habité par des ducs, colonisé par des gentlemen, fief des boutiques Spécialisées ; quartier royal, traditionnel et ... feutré.

CITY. La vielle ville historique (vestiges romains, coutumes médiévales, institutions financières) redessinée par l'acier et le verre.

COVENT GARDEN. Ancien quartier des Halles, encore commerçant Mais aussi culturel, une tenue d'Aujourd'hui il par sa vitalité et sa Diversité. Tout autour des anciennes halles du Marché aux légumes se trouvent des boutiques et magasins en tout genre. Covent Garden is particuliérement Intéressant versez ceux qui recherchent des bijoux, de l'artisanat ou du streetwear et clubwear. On y trouve aussi des magasins, plus exotiques comme ceux qui vendent des cerfs-volants en papier ou des savons artisanaux.

SOHO. Soho, situé au cœur de Londres, est l’un des quartiers les plus intéressants de la ville avec une incroyable diversité de magasins et de cultures. Ne manquez pas d'y aller  !

CHINATOWN. Au cœur de Soho, se trouve Chinatown, un quartier atypique caractérisé par ses magasins, boutiques et restaurants chinois et asiatiques. S'il a été dans le passé un quartier plutôt pauvre, il est aujourd'hui l'une des premières attractions touristiques. Ici on peut trouver tout ce qui n'est pas trouvable dans les magasins ordinaires, tels que les épices asiatiques et africaines ou des objets d'art chinois.

NOTTING HILL. Ce quartier ne doit absolument pas seulement sa renommée au film du même nom, avec Julia Roberts et Hugh Grant. Une visite en Vaut la peine, de plus, le fameux Portobello Market se trouve aussi ici.

DICKENS. Suivre les traces de Dickens dans un quartier de Londres qui évoque son enfance difficile, son métier d'éditeur de journaux, ses relations avec le théâtre et quelques unes de ses oeuvres les plus de connues.

WEST END. Le quartier des théâtres. Londres est la capitale mondiale du théâtre, attirant les meilleurs metteurs en scène au monde. Elle accueille notamment de nombreuses comédies musicales de longue date des pièces classiques ou de nouvelles oeuvres qui y font leurs grands débuts.

BOND STREET. Dans cette rue et dans la Old Bond Street, on trouve des magasins de mode les cher-, qui vendent surtout des collections de grands créateurs. De Même, on y trouve des galeries d'art, des bijoutiers et des antiquaires huppés. En allant vers Oxford Street, on trouve plutôt des magasins de mode, plus jeune.

KNIGHTSBRIDGE / SLOANE STREET / BROMPTON ROAD. Ce quartier commerçant (ou se trouve Harrods) est aussi chic, que la Bond Street. Vous y trouverez surtout de la haute couture.

HARRODS. Harrods est un lieu de pèlerinage pour le shopping à Londres. Ce grand magasin de luxe, qui vient de fêter ses 150 ans, est renommé pour son service exquis et ses produits haut de gamme. Des jouets jusqu'a l'alimentation, vous trouverez sous le même toit une sélection de tout ce que vous pouvez imaginer. Aller à Harrods est une aventure, même si vous n'achetez rien.

KING'S ROAD. Après une période de popularité dans les années 60, la King’s Road a retrouvé son attraction de jadis. Avec ses magasins de mode, des magasins à vin, ses magasins de meubles et autres, elle offre une grande diversité de produits.

OXFORD STREET. Oxford Street, toujours très fréquentée, elle est la plus longue rue commerçante de Londres. On y trouve surtout de la mode de tous les jours et des souvenirs.

KENSINGTON HIGH STREET. Cette rue est aussi fréquentée que Oxford Street et offre surtout des magasins et boutiques de mode.

REGENT STREET. Regent’s Street relie Piccadilly Circus et Oxford Circus et héberge Hamley’s, un énorme magasin de jouets, le grand magasin Liberty et des magasins de porcelaine et de verre.

SELFRIDGES. Etabli au tournant du siècle, ce magasin gigantesque fait partie des repères traditionnels comme Harrods. Tout comme ce dernier on y trouve tout ce que le cœur peut désirer.

 

MARCHES D'ART ET D'ANTIQUITES & AUTRES MARCHES

Portobello Road Market ( samedi 8h / 17h de). Cette rue célèbre dans le monde entier accueille le plus grand marché au monde d'antiquités. Portobello Road est spécialisé dans tout, des bijoux, de l'art et de l'argenterie aux vêtements vintages et au bric-à-brac, etc. Toujours animé, c’est un endroit qui mérite le détour, même si vous n ' avez rien à acheter.

London Silver Vaults (lundi / vendredi 9h / 17h30 et samedi 9h / 13h). Environ 40 boutiques s’adonnent au commerce de la plus grand collection au monde d'argenterie ancienne sous les voûtes de la Chancery Housen. On dit que si vous ne trouvez pas ce que vous chercher au London Silver Vaults, vous ne le trouverez nulle part ailleurs!

Alfie’s Antiques Market (mardi / samedi 10h / 18h de). Accueillant une centaine de grands marchands, Alfie’s Antiques Market est un véritable labyrinthe regorgeant de trésors à l'intérieur d'un ancien grand magasin. La Variété et la quantité du stock est impressionnante et comprend de l'art déco, de l'argenterie, des meubles, des peintures, des gravures, des bijoux, de la céramique et des vêtements vintages.

Petticoat Lane (dimanche 9h / 14h). Probablement l’un des plus célèbres et anciens de tous les marchés de rue de Londres, établi il y a plus de 400 ans lorsque les Huguenots venus de France y vendaient des jupons et de la dentelle. Aujourd'hui, Petticoat Lane Market accueille, plus de 1 000 étals vendant principalement des vêtements bon marché, des jouets et de l'électronique.

Brick Lane (dimanche 8h / 14h). Si vous recherchez un marché aux puces généraliste, Brick Lane est l’endroit idéal car on y trouve un vaste mélange d'étals. Tout ce que vous pouvez imaginer s'y vend: nourriture, meubles, électroménager et le bric-à-brac typique.

 

ATTRACTIONS GRATUITES

Londres abrite quelques uns des meilleurs musées et galeries d'art au monde, dont la plupart sont gratuits . Venez découvrir le British Museum , le Tate Modern , le musée d'histoire naturelle ou le Musée des Sciences , où vous pourrez admirateur les collections permanentes sans rien dépenser.

 

PARCS & JARDINS

Pas besoin d'aller bien loin pour trouver des espaces verts, sublimes . La capitale compte huit magnifiques Parcs Royaux, dont Hyde Park , Saint-James Park et Richmond Park . Vous pouvez aussi bien parcourir les paisibles jardins londoniens, les jardins botaniques royaux de Kew ou les jardins botaniques de Chelsea .

 

PRENDRE DE L'ALTITUDE

THE SHARD. Signifiant «tesson de verre», c’est un gratte-ciel de bureaux et de logements de luxe. Inauguré en juillet 2012, il est le plus haut bâtiment du Royaume-Uni Et ee L'Union Européenne avec ses 310 mètres et ses 72 Étages. Situé sur la rive droite de la Tamise, dans le quartier de Southwark, en face de la City, il peut offrir un panorama de 360° sur toute la capitale Londonienne et ses environs ... Dans les galeries d'observation, des télescopes numériques avec écrans tactiles peuvent permettre de découvrir les lieux les plus de connus de Londres.

LONDON EYE . «L'œil de Londres», la célèbre grande roue qui a été mise en place pour les festivités de l'an 2000 permet de découvrir une vue panoramique imprenable sur la capitale, à bord de l’une des 32 capsules, nacelles et climatisées fermées, à 135 mètres de haut. C’est la plus grande roue du monde et la 4 ème plus haute structure de Londres.

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 07:50
 
 
LA BANDE DU TABOU
Création collective
 
 

12 comédiens, chanteurs et musiciens font revivre le jazz, le be-bop, l’amour des mots du Saint-Germain-des-Prés des années 50, en conviant Sartre, Beauvoir, Vian, Gréco, Gainsbourg, Prévert, Ferré, Béart et les autres. Une descente dans les caves du quartier latin, revisitées par de jeunes créateurs d'aujourd'hui.

 
 
Cabaret Saint-Germain-des-Prés, 1950. Devenu le haut lieu à la mode, musiciens, auteurs, philosophes, cinéastes, peintres, ... s'y retrouvent dans l'effervescence d'après-guerre, guidés par le goût de la fête revenu. L'existentialisme cohabite avec le jazz américain, de nouveaux noms s'imposent (Prévert, Kosma, Ferré, Vian, ...), le foisonnement d'idées littéraires et artistiques marque l'époque ...
 
 

 
 
La jeunesse d'après-guerre fait rêver ; aujourd'hui elle inspire de jeunes créateurs. Nous revisitons donc ces années pleines d'espoir où tout est possible, où tout reste ouvert. Comment nous, jeunes trentenaires, racontons ce club mythique qu'est Le Tabou ? On accueille un verre à la main, le pop-corn éclatant, on se presse, on s'entasse, prêts à danser, boire, fumer, s'engueuler sur le cinéma ou sur les nouveaux penseurs. On jubile de la liberté retrouvée, et puis surtout, on chante ! Qui ? Sartre, Beauvoir, Vian, Gréco, Gainsbourg et les autres. Autant de figures emblématiques que l'on s'approprie à mesure que le spectacle avance ... La Bande du Tabou fait revivre le jazz, le be-bop et l'espoir d'un monde meilleur.
 
Le projet est né au Studio d’Asnières, sous l’impulsion d’Yveline Hamon et de Jean-Pierre Gesbert qui souhaitaient réunir un groupe d’acteurs autour de la période des années 50 à Saint-Germain-des-Prés, sous la forme d’un cabaret-théâtre. Ils ont décidé de nous proposer, à nous, groupe de jeunes artistes comédiens, d’écrire sur le sujet en nous attribuant à chacun le rôle d’une figure emblématique de cette époque. Chaque acteur s’est donc vu attribuer une personnalité de l’époque autour de laquelle il a travaillé. De l’évocation simple à l’interprétation décalée et humoristique de chacun de nos personnages, nous avons joué avec ces figures pour construire une histoire. Le spectacle est un hommage à la tradition du cabaret.
 
 
« Vous qui refusez de vieillir, empressez-vous d’aller boire cet élixir au, à consommer sans modération ! » Le Monde / « Liberté créative, jeunes créateurs pleins de joie. » La Coulisse
 
 
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 07:40
 
 

                                                               

 
 
A L’Haÿ-les-Roses, au cœur de la ville, à l’abri d’un parc aux arbres centenaires, bouquet de parfums et explosion de couleurs, ce jardin extraordinaire invite à la découverte de plus de 16 000 rosiers qui illustrent 3 300 roses différentes. Créée il y a un siècle par Jules Gravereaux dans sa résidence d’été, la Roseraie du Val-de-Marne est le fruit de sa passion. Quand Jules Gravereaux demande en 1899 à Edouard André, paysagiste, de lui dessiner un jardin où le rosier constitue, à lui seul, la décoration végétale, il crée à L’Haÿ : la première roseraie du monde !
 
Le jardin dessiné s’est imposé dès le départ comme un lieu d’accueil, de présentation et de conservation d’une collection végétale. Ce souci de sauvegarde d’un patrimoine vivant apparaît alors comme profondément novateur.
 
Ainsi, dès 1910, la Roseraie comprend toutes les formes connues du genre Rosa. Son propriétaire s’intéresse également, à cette époque, en liaison avec les botanistes et les rosiéristes, à l’obtention de variétés de rosiers riches en essences, en vue de l’extraction et de l’exploitation des parfums.
 
Collection vivante, patrimoine végétal et culturel, ce lieu unique de notoriété internationale, allie l’esthétisme aux exigences scientifiques. La Roseraie et son parc sont aujourd’hui gérés par le Conseil général du Val-de-Marne.
 
 

 
 
Un pas important de l’Art des jardins.
 
Le travail d’Edouard André et de Jules Gravereaux, puis de son fils Henri, est historiquement important puisqu’ils sont les créateurs d’un jardin d’exception : le premier jardin entièrement dédié aux roses. 1910 est donc une année capitale dans l’Art des jardins.
 
« C’est là qu’on a pu voir pour la première fois, toutes les ressources qu’offre la rose pour la décoration des jardins, ce fut une révélation, presque une révolution. »
 
En effet, le « jardin de roses » marque une étape importante de l’histoire des jardins. Premier jardin monovariétal, il démontre qu’un jardin de collection peut aussi être un jardin d’agrément et que le rosier dans sa diversité permet à lui seul de créer un jardin. Rosier buisson, rosier rampant, rosier tige, mais aussi rosiers sarmenteux et grimpants conduits le long de supports : pergolas, arceaux, guirlandes, pylônes, ... Ainsi le rosier crée les volumes, souligne les perspectives, orne le jardin. La partie centrale, conçue par Henri Gravereaux et appelée « le jardin des plus belles roses » en est une excellente illustration : elle est un exercice de style de réinterprétation du jardin à la française à l’aide exclusive de rosiers.
 
Édouard André et les Gravereaux père et fils ont ainsi inventé un nouveau style de jardin : « la Roseraie ».
 
 
 
 
 

 

 

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 07:30
 
 
CHATEAU & JARDINS D’AMBLEVILLE
 
Salon des cours, galerie des tapisseries, cabinets d'ébène, jardins italiens en terrasses, théâtre de verdure, bassins et escalier d'eau, monumental jeu d'échecs, tilleuls tricentenaires ... Le Château d'Ambleville est un monument historique Renaissance dont les jardins sont inscrits aux Monuments Historiques.
 
 
LE CHATEAU médiéval fut modifié et reconstruit en parti au 16ème siècle par les Mornay, puissante famille du Vexin, héritiers des Essarts, et seigneurs de Villarceaux. Le pavillon du châtelet et le corps central du château à deux étages est attribué à Jean Grappin, architecte célèbre pour avoir participé à la construction de la cathédrale de Gisors et du buffet d'orgue. Il n'existe aujourd'hui que peu de vestige de la forteresse féodale, les fossés ont été comblés au 16ème siècle. Les caves du château datent en grande partie des 13ème et 14ème siècles. L'appareillage des murs laisse penser à une construction soignée, proche des châteaux forts royaux. Dans l'une des tourelles on pouvait voir jadis la chambre de justice du Seigneur d'Ambleville …
 
« Ce bijou de la Renaissance a le grand mérite de ne pas avoir été déshonoré par des restaurations de mauvais goût. »
 
La façade nord est ornée d'une corniche et d'une frise de plantes, narcisses, tulipes et roses romaines, rythmée par des pilastres cannelés. Charles Sedelmeyer acheta le château en très mauvais état en 1893 et le restaura à grand frais, en faisant installer des cheminées, balcons vénitiens, replacer des plafonds. En 1928, la marquise de Villefranche succomba, elle aussi, au charme de cette demeure et restaura d'une façon admirable les jardins. …
 
 
LES JARDINS du Château d'Ambleville sont inscrits aux monuments historiques. Ils sont composés de plusieurs terrasses dont la structure remonte au temps de la Renaissance. Ces jardins ont été redessinés à l'italienne en 1928 sur le modèle des jardins de la villa Gambéraia, au-dessus de Florence, eux-mêmes restaurés au début du 20ème siècle. Dans ce montage italianisant avec le Vexin en toile de fond, trois terrasses descendent vers l'Aubette qui coule en contrebas. Le jardin de la Lune est inspiré du tableau d'Andrea Mantegna, Minerve chassant les Vices du Jardin de la Vertu (Musée du Louvre). Dans le jardin du Soleil, inspiré d'une fresque de Paul Bril, un immense échiquier, dont les cases sont bordées au printemps de narcisses botaniques, déploie ses pions d'if taillés en topiaire.
 
Depuis 15 ans, les nouveaux propriétaires reconstituent les parties manquantes du jardin d'après des photographies anciennes. La 4ème terrasse dite de l'escalier d'eau est en cours de restauration, les canalisations refaites, les marches en pierre ont été replacées et l'eau est revenue. La restauration du potager et du verger suit.
 
 
 
 
 

 
 
 
 
LE DOMAINE DE VILLARCEAUX
 
Multiple comme ses perspectives, le domaine de Villarceaux propose au flâneur un voyage dans l'histoire et dans le temps.
 

 
LE MANOIR. On suppose que l’histoire commence au 11ème ou au 12ème siècle avec un petit châtelet en bois auprès duquel Louis VII fonde un prieuré bénédictin de femmes. L’eau joue alors un rôle clé dans la vie qui s’organise en quasi-autarcie. Un siècle plus tard apparaît la seigneurie de Villarceaux. Au 15ème siècle, un véritable château fort succède à la simple maison fortifiée des origines. À la Renaissance, il s’agrandit et devient une vaste propriété agricole et une résidence de plaisirs. Les jardins et plans d’eau sont alors redessinés selon le goût de l’époque, moins austère, influencé par l’Italie. Plus tard, sous le règne de Louis XIV, Ninon de Lenclos séjournera quelques années au manoir.
 
LES COMMUNS DU MANOIR. Ce sont l'un des trois éléments, avec la « tour des condamnés » (ou « tour Saint-Nicolas ») et le pavillon de Ninon, qui subsistent du château fort historique. Les communs devaient encadrer une cour fermée composée de deux petites tours à l’ouest, toujours visibles. Une partie des bâtiments abrite des ateliers d’artistes. Les communs, reconstruits au 16ème siècle, font l’objet d’une restauration complète.
 
LA TOUR SAINT-NICOLAS ET LA TERRASSE MEDIEVALE. L’une des nombreuses sources du domaine sourd à l’intérieur de la tour. Ainsi protégée des tentatives d’empoisonnement par les assaillants, la source permettait aux habitants de résister longtemps en cas de siège. La terrasse accueille aujourd’hui un jardin de simples (plantes médicinales) et elle est ouverte aux visiteurs.
 
LE PARTERRE SUR L’EAU. L’un des rares exemples de « jardin sur l’eau » préservés en France. Le parterre a été rétabli par l’Agence des espaces verts de la Région Ile-de-France. Les dessins de buis évoquent les parterres de broderies Renaissance. LE MIROIR DE NINON. L’une des pièces d’eau d’agrément aménagées au 17ème siècle. Le « miroir » est ainsi appelé parce que le château du haut se reflète dans ses eaux alimentées par une délicate cascade.
 
LE CHATEAU DIT « DU HAUT ». Il a été bâti au 18ème siècle - l’époque des Lumières - pour le marquis de la Bussière. Il fait démanteler le vieux château féodal et commande à l’architecte Jean-Baptiste Courtonne une grande maison de plaisance. La nouvelle demeure occupera une position dominante sur le plateau. Ses fenêtres majestueuses ouvriront sur des perspectives rayonnantes, permettant au regard de se porter des jardins à la française plantés sur les pentes du château jusqu’aux confins de l’horizon. Depuis les terrasses, les visiteurs bénéficient d’une vue sur les jardins et la campagne du Vexin unique en Île-de-France.
 
 
 
 
 

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 07:20
 
 
La ville d’Annecy est connue internationalement pour la beauté
de son paysage harmonieux et aussi par la qualité de l'eau du lac qui,
grâce à des efforts de protection, est maintenant le lac le plus pur d'Europe.
 
 

 
 
ANNECY & SON LAC. Un cadre reposant et enchanteur où les visiteurs peuvent profiter d'un large choix d'activités de plein air. Baignade, activités nautiques diverses, vélo (grâce à une voie cyclable sécurisée le long du lac sur plus de 40 km), activités de montagne (randonnée, VTT, …), … tout y est possible ! Quant aux activités culturelles, elles sont riches de visites de musées, châteaux, expositions, ... D'ailleurs, Annecy a reçu le label envié « Art et Histoire ». L’eau pure et claire qui s'échappe du lac vers les canaux fleuris parcourent la « vieille ville », centre historique, qui lui confère son aspect pittoresque et son surnom de « Venise des Alpes ».
 
Découvrir le lac d’Annecy, c’est s’accorder un passeport pour la forme et la vitalité tout autant que pour la sérénité et la détente ! Mais c’est aussi, et d’abord : contempler un paysage exceptionnel, composé de bleu, de vert et de blanc, d’eau limpide, de forêts et de neige. Le panorama du lac et des montagnes qui l’entourent est doux, non agressif mais néanmoins imprégné du caractère alpin : le lac se situe à 447 mètres d’altitude, il est surplombé au point le plus haut par la Tournette, époustouflant sommet en forme de fauteuil, culminant à 2351 mètres.
 
On est ici en harmonie avec la Nature que l’on laisse souveraine, parce que les maîtres mots en ce domaine sont : « respect et protection ». Mais ces espaces protégés sont aussi accessibles pour la découverte et l’émerveillement, dans l’objectif d’une harmonie raisonnable entre le paysage, les habitants et les visiteurs ! Depuis le 19ème siècle des touristes de tous les pays fréquentent cet univers connu à présent dans le monde entier. Ils sont attirés à la fois par son esthétique unique et par la qualité des efforts de sauvegarde entrepris pour le préserver le lac et ses environs de toute pollution irréversible. Aujourd’hui, ce travail de longue haleine permet à tous de vivre ici des moments agréables qui conjuguent vraie détente et art de vivre.
 
 
REGION D’ANNECY. Venir en Pays de Savoie, c’est aborder une région frontalière avec la Suisse et l’Italie issue d’une longue histoire complexe, dont le dernier point marquant a été au 19ème siècle, en 1860, le rattachement définitif à la France. Malgré les influences liées aux diverses occupations du territoire au cours des siècles, le caractère « alpin » et montagnard se révèle encore aujourd’hui dans la vie quotidienne : le respect et l’amour de la nature et des montagnes, la discrétion dans les relations humaines, l’amour du travail bien fait. Marquée par cette histoire, la gastronomie régionale a hérité à la fois des coutumes montagnardes et des développements du tourisme depuis 150 ans : ici se côtoient les aliments traditionnels des montagnes, et la grande cuisine gastronomique illustrée par les chefs étoilés. Les produits locaux les plus connus sont les fromages, avec en premier lieu à proximité immédiate d’Annecy le célèbre Reblochon et la Tome des Bauges. Pour sa part, le lac offre des délicatesses avec les poissons fins tels que la Féra ou l’Omble Chevalier. Et comme presque partout en France, la région soigne sa viticulture, en particulier avec la production de vins blancs reconnus, l’Apremont et la Roussette. Enfin, les villes y sont sont fleuries à souhait. Soyez les bienvenus !!!
 
 

 
 
 
 
 
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 07:10
 
 
 
 
Depuis plus de 40 ans ... une drôle d’histoire ... En 1975 une bande de jeunes comédiens : Martin Lamotte, Gérard Lanvin, Anémone ... et d’autres construisent le lieu ... Puis, en 1978, ils passent les clés à Christian Varini lui même comédien. C’est la naissance du « Point-Virgule » ... Ce dernier créé le plateau « Trempoint », scène découverte d’humoristes ... En 1993, Marie Caroline Burnat reprend la direction et perpétue l’esprit maison ... ouvrir au maximum à tous les styles d’humour. En 2005, le nouveau directeur, Jean Marc Dumontet, fort de son expérience d’homme d’affaire et de producteur, notamment de Nicolas Canteloup, reprend comme il aime à le dire « la plus petite des grandes salles parisiennes ».
 
LE POINT-VIRGULE, mythique café théâtre situé au cœur du Marais, accueille depuis sa création des artistes débutants en faisant de l’humour sa spécialité. Fidèle à son exigence artistique, il présente chaque semaine une quinzaine de spectacles et organise environ 160 représentations par mois. One-man-show, duos, spectacles pour enfants et show d’improvisation se partagent l’affiche sept jours sur sept.
 
Véritable tremplin artistique, LE POINT-VIRGULE accueille chaque jour de nombreux artistes ; bon nombre d’entre eux ont fait leur début sur cette scène. La prestigieuse salle a vu se succéder les plus grands artistes de la scène humoristique francaise : Jean-Marie Bigard, Pierre Palmade, Elie Kakou, Laurent Ruquier, Chantal Ladesou, Anne Roumanoff, Stephane Guillon, Florence Foresti, Alex Lutz, Jerôme Daran, Olivier de Benoist, Bérengère Krief, ... Grâce à tous les artistes et au public toujours aussi nombreux le Point-Virgule est ce qu’il est aujourd’hui.
 
Soyez curieux et venez découvrir les humoristes de demain !
 
 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
DAVID BOSTELI dans MES PETITES IDEES POUR QUE CA AILLE MIEUX
L'inclassable David Bosteli, accompagné de sa fidèle guitare, Excalibur, distille avec folie ses petites idées pour ça allie mieux ! Tel un Monsieur Loyal qui aurait bouffé son clown, David Bosteli jongle comme personne entre le premier degré et l’absurde dans un univers à l’extravagance communicative ! Après ce spectacle c’est sûr, tout ira mieux. Beaucoup mieux.
 
Le saviez-vous ? David Bosteli a remporté de nombreuses récompenses tel que : les Prix du public et du jury du Printemps de l'humour d'Avignon, le Prix du public Festival de Plougastel, le Prix du public et le Grand prix du Festival de Roquencourt, le Grand Prix du jury du Festival de Macon. Il a également été une des révélations du spectacle « Le Point Virgule fait l’Olympia » et cartonne en province avec « Le Point Virgule fait sa tournée ».
 
 
OLIVIER DE BENOIST dans 0/40 ANS
Le talentueux Olivier de Benoist s'apprete à faire son grand retour au Point-Virgule pour les 1ères représentations de son nouveau spectacle, intitulé « 0 / 40 Ans », dans lequel il s'interroge sur ce qui l'intrigue le plus en ce moment : la crise de la quarantaine. Il a 40 ans et aucun symptôme d'une quelconque crise à l'horizon, ce n'est pas normal ! Il veut vivre comme les autres cette étape où l'homme rejette tout. Enfin ... c'est ce qu'on lui a dit. Il va ainsi provoquer le destin et créer toutes les conditions et situations imaginables pour vivre une vraie crise, SA crise de la quarantaine. Lui qui a dit oui à tout jusqu'à présent va cette fois se rebeller et montrer le visage d'un nouvel homme. A 40 ans, on arrête les conneries ... ou on les commence !
 
Le saviez-vous ? De 2008 à 2010, Olivier de Benoist a triomphé au Point-Virgule avec son spectacle « Très Très Haut Débit », succès absolu avec plus de 300 représentations. Puis reprise à L’Européen, à la Cigale et en tournée pour plus de 300 autres représentations en 2011 et 2012. Il clotura ce spectacle par 2 Olympia complets en 2013 après l'avoir joué devant plus de 200 000 spectacteurs. De 2013 à 2016 il présente « Fournisseur d'Excès », nouveau spectacle et nouveau succès avec une tournée triomphante ayant réuni plus de 220 000 spectateurs.
 
 
 
 
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 07:00
 
 

 
 
Visite commentée au fil de l'eau pour découvrir la Seine, de Paris à Chatou. Une agréable croisière de charme à la redécouverte de « l’Ouest Parisien » : le Musée d’Orsay, le pont de la Concorde, le pont Alexandre III, le Petit Palais et le Grand Palais, le pont de l’Alma et son fameux Zouave, le Musée d’Art Moderne, le Palais de Chaillot, la Tour Eiffel et l’île aux Cygnes, la Parc André Citroën, l’île Saint Germain et la Tour aux Figures de Jean Dubuffet, l’île Seguin, le pont de Sèvres, le Parc de Sèvres puis Saint Cloud, les Jardins Albert Kahn, le Bois de Boulogne, l’écluse de Suresnes. Une fois franchie l’écluse, le bateau longe les îles de Puteaux et de la Jatte, les Tours de la Défense, Courbevoie, Levallois, Asnières et son port « Sisley »,Gennevilliers et son port fluvial, Argenteuil … Avant d’atteindre l’île de Chatou dont une partie est surnommée « l’île des Impressionnistes ». Renoir, Sisley et Monet furent séduits et inspirés par la beauté de ce site …
 
 

 
 
 
 
 
 

1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 06:50
 
 

 
 
Immense plage, rue piétonne, casino, restaurants, commerces, … ou juste farniente, Riva-Bella enchantera les petits comme les plus grands !
 
Le vent qui souffle à Ouistreham Riva-Bella est celui de la mer. Que ce soit côté plage, côté port ou côté estuaire, le caractère maritime de notre belle station est partout présent. Faites le plein de santé !
 
Ville dynamique, Ouistreham ne manque pas de lieux de souvenir, de l’épopée de Guillaume le Conquérant au débarquement de Juin 1944, mais aussi de lieux de nature. Que ce soit grâce à sa plage de sable fin ou à la qualité de ses animations, Ouistreham Riva-Bella mérite bien son surnom de Perle de la Côte de Nacre. Se détendre, ne rien faire ou profiter de tout, à vous de choisir ... !
 
 

 
 
Coté Bourg. Découvrir le cœur historique de la cité, le Bourg de Ouistreham jouit d’un patrimoine classé remarquable, l’église Saint-Samson, joyau de l’architecture romane normande et la grange aux dîmes (12ème et 13ème siècles). Aux alentours, les anciennes cours des maisons de marins forment un ensemble typique intéressant. Coté Villas. C’est à la fin du 19ème siècle que la station balnéaire de Riva-Bella prit son essor. Un siècle de villégiature est conté par la diversité des villas que vous pourrez découvrir en sillonnant les rues pour une promenade pleine de charme … Coté Port. Quartier très animé de la cité, c’est à la fois un port de pêche, de plaisance, mais également un port transmanche avec des liaisons ferry quotidiennes. À l’est des écluses, le bassin de plaisance offre 650 anneaux aux plaisanciers permanents ou de passage. Laissez-vous aller à une promenade pleine de charme au long de ses quais. Admirez les évolutions des navires de commerce traversant les écluses menant au canal, rêvez de traversée en regardant les énormes ferries arrivant ou quittant l’avant-port pour Portsmouth. Laissez-vous aller à contempler le ballet des chalutiers ramenant leur pêche vendue le jour même sous la halle aux poissons. Coté Nature. La Pointe du Siège est un espace naturel protégé de l’estuaire de l’Orne, ce cordon dunaire abrite 271 espèces recensées témoins d’une flore et d’une faune remarquables. Une tour d’observation permet d’admirer l’évolution des oiseaux nombreux sur les lagunes. Coté Marche. Laissez-vous séduire par la sérénité d’une balade sur la digue promenade en bordure de mer et poursuivez sur le chemin de halage du canal. Pour les amoureux d’espaces naturels préservés, traversez les écluses et partez à la découverte de la Pointe du Siège, espace naturel sensible à l’embouchure de l’Orne. Coté Gastronomie. Au cœur du Calvados, terre de gourmandise, Ouistreham, offre de nombreux produits du terroir … il y en a pour tous les goûts et pour tous les plaisirs ! Impossible de ne pas trouver son bonheur dans les restaurants de la ville qui sauront satisfaire tous les palais et tous les budgets ! Près de la mer, sur le port ou encore au bourg … Faites votre choix ! Produits de la Mer. Coquilles Saint-Jacques, moules, coques, équilles, couteaux, crevettes, bar, maquereaux, soles et autres richesses de la mer. Ils ravissent les gourmands et les gourmets …
 
L’origine du nom. Son orthographe a souvent varié, mais on retient aujourd’hui son origine saxonne et la traduction de « Wester-Ham », c’est à dire « village de l’Ouest ».
 
 

 
 
 

Présentation Du Site

  • : Site SORTIES POUR TOUS Montesson Le Vésinet Chatou Sartrouville ...
  • Site SORTIES POUR TOUS Montesson Le Vésinet Chatou Sartrouville ...
  • : "SORTIES POUR TOUS" est une association de la loi de 1901 dont le but est d'organiser, à des tarifs négociés de groupe, des sorties diverses et distrayantes dans une ambiance de convivialité.
  • Contact

Historique Des MAJ

Dernière Mise A Jour du Site le : Lundi 1er Mars 2021

Rechercher Sur Le Site

Nous Ecrire / Adhérer

Pour écrire à l’Association OU réserver une sortie, cliquer ICI, puis indiquer vos noms, prénoms et e-mail.

 

Pour adhérer à l’Association, chèque d’adhésion, 2 enveloppes timbrées, … détail.

Eliane / Création

Eliane a créé l'Association, il y a une vingtaine d'années, par hasard ... Au départ, un groupe de copines, devenu de plus en plus grand, ... de bouches à oreilles, de sorties en sorties, l'Association s'est développée ... Suite ...